24/10/2007

La visite chez le psy....

Bon ce jeudi sera très spécial...

Dans un premier temps je passerai voir mon ex-compagne Isa pour voir mon petit garçon Jé. Elle m'a invité à souper.... Dans un premier temps nous nous étions ids que nous pourrions nous voir une fois par semaine pour que je puisse au moins voir une fois Jé. dans la semaine. Ensuite Isa. avait trouvé qu'il serait préfèrable que je ne passe pas chez elle pour ne pas perturber Jé. le jour ou mes visites ne seraient plus possible. En effet lorsque l'un de nous aura un compagnon ou une compagne, cela serait devenu moins évident.

J'avais pensé qu'elle connaissait quelqu'un, ne comprenant pas son revirement... Soit toujours est-il qu'elle m'a elle même proposé de souper ensemble suite à ma demande de passer dire un petit coucou à Jé. avant de passer voir le psy.

Le Psy: C'est un homme d'une quarantaine d'année, barbu, genre gros nounours. C'est d'ailleurs le surnom que nous lui donnons. Il habite la même région qu'Isa et était d'ailleurs son psy "attitré".

C'est étonnant, avant de connaître Isa., je n'avais jamais consulté un psy et je n'en voyais d'ailleurs pas la nécessité. Fin 2006, j'ai dû pour Ja. faire une "thérapie" avec Ja. et mon ex-femme Van. Début de cette année, Isa. était allée le consulter. Après quelques scéances, le psy lui avait proposé que nous y allions ensemble. Je l'y ai suivie et nous avons pas mal avancé, je trouvais. Nous nous sommes un peu rapprochés. J'ai appris à parler plus avec elle et à la soutenir plutôt que de me replier comme j'aurais fait d'habitude. Je me rappelle encore la carte qu'elle m'a offerte le 14 février. On y trouvait un gros baisé qu'elle y avait laissé au rouge à lèvre et quelques belles phrases qui m'avaient très fort touché. Elle me remerciait de l'avoir "entendue" et "comprise"....
Ceci explique aussi pourquoi je n'ai pas compris la suite. Je pense avoir fait le maximum pour que nous soyons heureux mais j'ai échoué dans ma quète de sauver le couple.

Bref, ce jeudi, j'irai lui rendre visite. Je ne sais pas ce qui en découlera, mais j'ai l'intention d'extérioriser mes peines et mes divers sentiments.

J'ai au moins appris quelque chose lors des différentes thérapies. Mon père n'aimait pas me voir pleurer, il m'empêchait en quelque sorte de montrer mes sentiments. C'est vrai qu'avec le temps, je suis devenu un pro pour "faire semblant", pour jouer le "tampon". Je suis en plus très patient, et peu résister trèèès longtemps à "parler".

Retenir ses sentiments, tout intérioriser n'est pas bon. Si j'ai un conseil à donner comme parent, c'est qu'il faut laisser les enfants s'exprimer!

13:32 Écrit par philouetcie dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : psy, isa |  Facebook |

Commentaires

le célibat, une valeur sûre. le célibat rapporte beaucoup d'argent et donc le mariage devient et est devenu, comme la famille, un élément anti économique.
1 couple = 1 télé ou 1 abonnement adsl, ...

2 célibataires = 2 télés, 2 lecteur dvd, 2 abonnement adsl, 2 magazines télé, 2 machines à laver, ...
d'ailleurs, tous les médias (web, télé, magazines, cinéma, ...) le répète à longueur de journée. Soyez libres disent-ils implicitement ou même explicitement.
les familles font la gaypride ? la love parade ? les nuits du cinéma ? vont sur meetic ou match ou rendez-vous.be ? vont à des soirées chippendales ou sexy girls ou sextoys ? etc...

Écrit par : aurélie | 24/10/2007

concernant le commentaire d'Aurélie C'est vrai que je n'y ai jamais avec un tel point de vue.... les médias en effet poussent à la consommation. Ca en devient risible. Maintenant on nous parle de réduire la consommation de CO2 alors que tout nous pousse au contraire!

Écrit par : philou | 24/10/2007

... Courage ! J'espère que cela se passera bien pour toi !

Écrit par : marie@ | 25/10/2007

... Bonjour,
Félicitations pour ta mise à la une
Bonne continuation et excellente journée
Claude

Écrit par : Claude | 25/10/2007

Les commentaires sont fermés.