04/05/2008

Une rechute - un coup dur!

Je pensais avoir tourné la page avec Isa. Ce vendredi, j'ai eu la preuve que même si cela fait 6 mois qu'elle m'a quitté, elle a toujours une part importante dans mon coeur.

J'avais les enfants pour ce 1er Mai. Le soir je devais les ramener chez leur maman respective. J'ai reçu un message d'Isa. me demandant si je pouvais garder Jé. jusqu'au vendredi après-midi.

Vendredi j'allais donc reconduire Jé. chez sa maman. Nous avons discuté un peu de choses et d'autres, de soirées célibataires, d'endroits ou sortir. Isa. m'a dit qu'elle ne me trouvait pas assez "homme" dans ma manière de faire comprendre que j'ai envie d'une femme (ne me demandez pas comment cela est venu, je n'en sais plus rien). Elle m'a aussi dit que nous avons toujours eu beaucoup de complicité ensemble et qu'on ne s'était jamais disputé (peut-être étais-ce un tort?).

Nous avons continué à discuter et elle a fini par me dire qu'elle connaissait quelqu'un depuis près de 6 semaines... Il fallait que je m'y attende. J'ai cru que cela passerait bien ... Il à 39 ans, seul et sans enfants. Elle l'a connu lors d'une soirée dansante et il n'a pas encore vu notre Jé. J'ai fait comme si finalement cela me faisait du bien pour mon deuil de le savoir (l'amour prorpe de l'homme?)

Lorsque je suis rentré à la maison, j'avais pris le coup de massue. Je ne sais pas pourquoi, en discutant avec elle, je l'avait trouvé belle et il y avait quelque chose qui m'attirait vers elle. Lorsqu'elle m'a dit qu'elle connaissait quelqu'un, ce fût dur à digérer. Je ne l'ai donc pas oubliée. Elle a toujours une place dans mon coeur meurtri.

J'ai téléphoné à une copine, je devais en parler. Soit ca n'arrange rien mais il faut que cela sorte, que je puisse faire ce deuil...

Samedi matin, j'ai téléphoné à Isa. Il fallait absolument que je lui dise que contrairement à ce que je lui avait dit la veille, cela me faisait mal et que contrairement à ce que je pensais, elle avait encore une place probablement importante dans mon coeur. Elle m'a dit que le fait de savoir que j'avais eu des aventures l'avait blessé aussi... Cela m'interpelle car elle m'a quitté en me disant qu'elle ne  ressentait plus rien pour moi et que je pouvais rencontrer n'importe qui, cela ne lui ferait ni chaud ni froid.

Elle a ajouté qu'elle éspèrait qu'on se laisse du temps... Et dire qu'on a consulté 6 mois son psy et que j'ai tenté de lui montrer déséspèrément combien je tenais à elle. Lors de la Saint-Valentin 2007, elle m'avait d'ailleurs laissé un message me remerçiant de l'avoir entendue... Ca me fait mal de l'entendre dire cela maintenant. J'ai l'impression que je ne devine pas et qu'elle ne sait pas dire ce qu'elle désire. Je lui avais pourtant encore laissé du temps et fais comprendre que je voulais retenter et recommencer notre aventure amoureuse. Elle avait l'air de dire que ce n'était pas possible. Elle m'a juste dit un jour que cela serait possible si on vivait à 3 (nous et Jé., sans Ja.) et cela je ne pouvais pas l'accepter!

Soit il fallait bien que je tente de faire mon deuil. Après tout c'est elle qui est partie et qui m'avait dit que la "bougie" de l'amour était éteinte pour elle.

Je remaque que mon chemin de croix est encore long. Même si ma tête voudrait relancer la machine vers de nouvelle aventure, voir de l'avant, reconstruire; mon coeur est à la traîne et n'arrive pas à cicatriser. Du moins pas assez vite à mon goût.

Je ne sais pas si je dois encore croire en quelque chose ou continuer mon deuil. Après tout je n'ai rien à perdre puisque j'ai déjà tout perdu!

Je pense néanmoins que continuer le deuil, faire face à ma solitude, me battre contre le fatalisme, sont les meilleures choses que je puisse faire!

D'ailleurs avec son nouvel ami, ils ne doivent pas se voir très souvent. Elle ne veut pas se remettre en ménage et lui à déjà fait comprendre que si cela ne passait pas avec Jé., ce ne serait pas grave, mais qu'ils continueraient chacun sur des chemins différents.

J'ai aussi été rassuré lorsqu'elle m'a dit avoir expliqué à son copain, que je rentrerais toujours chez elle (pas question de s'échanger Jé. sur le pied de la porte), prendre un café pour Jé. Elle a aussi expliqué que je m'entendais bien avec ses parents et que je rentrais aussi chez eux.

Elle m'a dit également que je pourrais passer parfois en semaine si je le souhaitais pour prendre Jé. 1h ou 2 et aller se promener lorsque je sais revenir vers 17h de mon boulot. Ce sont au moins des points très positifs! Je sais que l'amour de sa vie (Jé.), je lui ai donné! C'est dur à dire mais, je suis probablement devenu inutile à partir de ce moment... 

00:15 Écrit par philouetcie dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : couple, isa, je |  Facebook |

Commentaires

bonjour c'est très beau ce que tu écris , et ce n'est pas facile de devoir faire son 'deuil' quand on a aimé et qu'on aime encore
Vous vous entndez super bien et votre entente est très bien pour votre enfant , cela c'est votre force, continue à parler avec elle, discutez encore et encore, et qui sait....en tant que femme, et d'après ce que je lis, elle n'a apperment pas tout à fait fini de t'aimer non plus, je ne veux pas te donner de faux espoirs mais peut-être que tout n'est pas perdu et si tu l'aimes....dis-le lui, cries le lui , sans cesse , jusqu'à ce qu'elle comprenne que tu es l'homme de sa vie loll
bonne chance à toi , et ne laisse pas tomber les bras, ne laisse pas partir l'amour....
Bon dimanche
bisous

Écrit par : marie-claire | 04/05/2008

Merci Marie-Claire Merci!
Tu as tout à fait raison quant'à notre entente. On ne s'est d'ailleurs jamais disputés!
Par contre Isa. marche souvent (pour ne pas dire tout le temps) à l'intuition et ne fait pas (ou très rarementà marche arrière. Elle veut aussi vivre seule et avoir uniquement des moments partagés certains jours... donc une vie de famille est exclue. Par contre qui sait, je pourrais peut-être être celui qui partage certains moments avec elle ;-)

Écrit par : philou | 04/05/2008

Les commentaires sont fermés.